Depuis l’ambitieuse réforme entreprise en 2020, les études de santé à l’Université d’Angers et du Mans sont accessibles via deux voies. Désormais, l’aspirant médecin, sage-femme, dentiste, pharmacien ou kinésithérapeute doit passer par les épreuves du PluriPASS ou des L-PASS pour espérer intégrer le cursus de son choix. Page après page, l’organisme Prépa Défi vous détaille le contenu de chaque filière MMOPK.

Nos prochaines Journées Portes Ouvertes :

Notre prochaine se fera EN LIGNE ET EN DIRECT le Samedi 5 Décembre 2020 à 11h00 et 14h00.
Pour participer à cette Journée Portes Ouvertes vous devez vous inscrire à un des créneaux disponibles sur ce lien .
Notre prochaine se fera EN LIGNE ET EN DIRECT le Samedi 5 Décembre 2020 à 11h00 et 14h00.
Pour participer à cette Journée Portes Ouvertes vous devez vous inscrire à un des créneaux disponibles sur ce lien .

Les études de médecine après un parcours PluriPASS ou L-PASS

Réussir les épreuves PluriPASS ou L-PASS, c’est s’engager dans de longues études au sein du département de médecine. L’enseignement en 2ème et 3ème années pose les bases de la connaissance médicale. Il se compose de cours magistraux délivrés en amphithéâtre, de travaux dirigés, de travaux pratiques, et de stages cliniques d’initiation en milieu hospitalier. Les disciplines abordées sont la sémiologie, l’anatomie, la physiologie ou encore la microbiologie.

Du 1er diplôme de médecin au choix de la spécialité

Au terme de ces 3 ans, un diplôme reconnu au niveau Licence, le diplôme de formation générale en sciences médicales (DFGSM) est délivré aux étudiant·es ayant validé stages et modules d’enseignements. Après l’obtention du DFGSM, l’étudiant·e doit d’ores et déjà se préparer aux épreuves classantes nationales (ECN) qui interviennent en fin de 6ème année et détermineront son lieu d’exercice et sa spécialisation en fonction de son classement. On compte plusieurs spécialités de médecine : la médecine générale, les spécialités chirurgicales, la médecine du travail, la pédiatrie, la psychiatrie…

Les études de sage-femme après un parcours PluriPASS ou L-PASS

Vous faites partie des quelques étudiant·es sélectionné·es à l’issue des parcours L-PASS et PluriPASS ? Passée cette 1ère année sélective, vous entrez en école de sage-femme pour votre 2ème année et y resterez jusqu’à votre 5ème et dernière année d’études. C’est l’école de sages-femmes René Rouchy qui est rattachée à l’UFR Santé d’Angers.

Du DFGSMa au diplôme d’État de sage-femme

La 2ème année en école de sage-femme est appelée DFGSMa 2, et la 3ème année est appelée DFGSMa 3. Ces premières années de formation se concentrent sur les matières propres à la maïeutique, la partie de l’obstétrique concernant la pratique de l’accouchement. L’étudiant·e ayant validé ses 6 semestres (comprenant ceux de PluriPASS ou de la L-PASS) obtient le Diplôme de Formation Générale en Sciences Maïeutiques (DFGSMa), reconnu au niveau Licence. La 4ème année en école de sage-femme est appelée DFASMa 1, et la 5ème année est appelée DFASMa 2. En plus de l’acquisition de connaissances théoriques, concrétisée par la soutenance d’un mémoire en fin de cycle, les étudiant·es se familiarisent davantage avec le milieu professionnel.

Les études dentaires après un parcours PluriPASS ou L-PASS

Passée la 1ère année sélective en PluriPASS ou en L-PASS, vous entrez dès votre 2ème année en faculté de chirurgie dentaire. Toutefois, ni Angers, ni Le Mans, ni Laval n’abritent de fac dentaire. C’est donc vers la faculté de chirurgie dentaire de l’Université de Nantes, située à environ 90 kilomètres d’Angers, que les étudiant·es sélectionné·es à l’issue des parcours L-PASS et PluriPASS sont dirigé·es.

Des premières années au choix de la spécialité odontologique

Les 2ème et 3ème années d’études dentaires sont consacrées à l’étude d’enseignements spécifiques à l’odontologie, mais également d’enseignements fondamentaux relatifs à la santé. Il n’y a pas de pratique clinique au programme de ces années d’études, mais les étudiant·es réalisent néanmoins des stages d’observation où ils ou elles sont au contact des patient·es, sans toutefois intervenir. À partir de la 4ème année, la professionnalisation du futur chirurgien-dentiste commence, avec des stages et environ 20 heures rémunérées de pratique clinique. Avec le dernier cycle, l’étudiant·e peut choisir l’une des spécialités de l’odontologie, comme l’orthodontie par exemple.

Les études de pharmacie après un parcours PluriPASS ou L-PASS

Après les épreuves L-PASS ou PluriPASS, vous vous engagez dans de longues années d’études au sein du département de pharmacie. Il faut valider les enseignements des 6 semestres (incluant l’année en PluriPASS ou en L-PASS) pour obtenir le Diplôme de Formation Générale en Sciences Pharmaceutiques (DFGSP), reconnu au niveau Licence. À partir de la 4ème année, vous devrez savoir dans quelle branche vous ambitionnez d’exercer, le secteur pharmaceutique comprenant de nombreux métiers.

Une formation continue en pharmacie assurée par l’Université d’Angers

Outre le diplôme d’État permettant d’exercer le métier, l’Université d’Angers propose aux acteurs du milieu pharmaceutique d’obtenir un DU (diplôme universitaire), un DIU (diplôme interuniversitaire) ou un DPC (développement professionnel continu) en lien avec la santé, dans le cadre de sa formation continue de pharmacien.

Les études de kiné après un parcours PluriPASS ou L-PASS

Que vous ayez suivi un parcours PluriPASS ou un parcours L-PASS sur les campus d’Angers, du Mans ou de Laval, c’est dans cette dernière ville que vous poursuivrez, 4 années durant, vos études de kinésithérapie. Le chef-lieu du département de la Mayenne abrite en effet un IFMK, initiales d’Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie.

Vers une professionnalisation croissante en école de kinésithérapeutes

Les deux premières années en école de kiné sont consacrées aux enseignements théoriques et pratiques représentant le socle des connaissances fondamentales. En plus de cours théoriques, les étudiant·es réalisent des stages d’observation. Les deux dernières années en IFMK ont vocation à vous donner toutes les clés pour un exercice serein de la profession, quel que soit le secteur vers lequel vous vous dirigez. À partir de la 4ème année, la professionnalisation du futur masseur-kinésithérapeute se précise en effet avec l’augmentation du temps en stage et la réalisation d’un clinicat en 5ème année. L’étudiant·e met en pratique les connaissances acquises en cours et réalise de vrais soins.

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • faculté de médecine Angers formation continue
  • université santé
  • passerelle médecine Angers