Depuis l’entrée en vigueur de la réforme des études médicales en 2020 sur tout le territoire français, les universités du pays ont toutes abandonné le modèle imposé 10 années durant par la Première Année Commune aux Études de Santé (PACES). À Angers, au Mans et à Laval, le parcours PluriPASS a été conservé mais complété par une 2nde voie permettant elle aussi d’accéder aux études MMOPK (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie, Kinésithérapie) : c’est le parcours L-PASS. Qu’est-ce qui différencie ces 2 voies ? Quelle forme prennent désormais les concours de médecine ? Une fois qualifié·e à l’issue du PluriPASS ou d’une L-PASS, comment devient-on médecin, sage-femme ou encore pharmacien ? C’est à toutes ces questions que répond l’organisme Prépa Défi.

Nos prochaines Journées Portes Ouvertes :

Notre prochaine se tiendra le Samedi 10 Octobre 2020 de 10h00 à 16h00.
au 32 Boulevard Ayrault Angers.
Notre prochaine se tiendra le Samedi 10 Octobre 2020 de 10h00 à 16h00.
au 2 Rue Xavier Bichat Le Mans.

Le parcours PluriPASS à l’Université d’Angers et au Mans Université

À l’Université d’Angers (UA) et au Mans Université (LMU), le parcours PluriPASS remplace depuis la rentrée 2015 la PACES. PluriPASS consiste en une année de formation dispensée sur 3 sites : Angers, Le Mans et Laval. Sa raison d’être est de dispenser des enseignements scientifiques complétés par des enseignements non scientifiques.

Le numerus clausus a disparu, mais la sélectivité reste de mise

Conformément à la loi santé de juillet 2019, le numerus clausus a disparu en 2020. Les vannes ne sont pas pour autant grandes ouvertes, puisqu’un nombre limité de places dans les études de santé continue d’être appliqué, en fonction des besoins du territoire et des capacités d’accueil des établissements de formation.

Un « concours PluriPASS » sous forme de contrôle continu

La conséquence ? Une sélection drastique est toujours opérée pour décider qui, à l’issue de l’année PluriPASS, peut rallier une 2ème année d’études de médecine, de maïeutique, d’odontologie, de pharmacie ou de kinésithérapie. Tout au long de l’année PluriPASS, l’étudiant·e est soumis·e à 5 examens écrits, aux coefficients différents. La moyenne obtenue par l’étudiant·e scellera son destin pour l’année suivante. Sous certaines conditions, le ou la candidat·e malheureux·se pourra poursuivre ses études en L-PASS afin de bénéficier d’une 2nde chance de présenter les concours de santé. En revanche, le redoublement du PluriPASS est interdit.

Le parcours L-PASS à l’Université d’Angers et au Mans Université

Le principe du parcours L-PASS reprend celui baptisé L.AS (initiales de Licence Accès Santé) dans les autres universités du pays. Avec les L.AS, le bachelier ou la bachelière s’inscrit dans une Licence disciplinaire qui n’est pas directement liée aux études de santé : Droit, Économie et gestion, Histoire, etc. Mais ce·tte même étudiant·e, pendant son parcours, va suivre une option Accès Santé, surnommée « mineure santé » puisqu’elle octroie moins de crédits universitaires que la matière majeure étudiée dans la Licence. C’est cette mineure qui va permettre à l’étudiant·e, s’il ou elle est classé·e parmi les meilleur·es, d’intégrer la 2ème année d’un cursus MMOPK.

L’étudiant·e en L-PASS bénéficie de 2 chances, comme l’étudiant·e en PluriPASS

Avec L-PASS, le principe est semblable. Au sein de presque toutes les Licences de l’UA et LMU, il est proposé une option Accès Santé (un choix de 10 modules) à laquelle les étudiant·es doivent s’inscrire. Avec le parcours L-PASS, l’étude des meilleurs dossiers académiques des étudiant·es en termes de notes et de classements correspond à la phase d’admissibilité, puis le passage d’oraux (des mini-entrevues multiples) constitue la phase d’admission. Deux chances sont accordées à chaque candidat·e, sous conditions.

Tous les parcours d’études de santé à l’Université d’Angers et du Mans

Désormais, l’aspirant médecin, sage-femme, dentiste, pharmacien ou kinésithérapeute doit passer par les épreuves du PluriPASS ou des L-PASS pour espérer intégrer le cursus de son choix depuis les universités d’Angers et du Mans. Mais comment se déroule chaque cursus, une fois cette 1ère année révolue ?

Les études de médecine après un parcours PluriPASS ou L-PASS

Réussir les épreuves PluriPASS ou L-PASS, c’est s’engager dans de longues études au sein du département de médecine. Au terme des 3 premières années, un diplôme reconnu au niveau Licence, le diplôme de formation générale en sciences médicales (DFGSM) est délivré aux étudiant·es ayant validé stages et modules d’enseignements. Vient ensuite un 2ème diplôme : le diplôme de formation approfondie en sciences médicales (DFASM).

Les études de sage-femme après un parcours PluriPASS ou L-PASS

Passée la 1ère année sélective, l’étudiant·e entre en école de sage-femme pour sa 2ème année et y reste jusqu’à sa 5ème et dernière année d’études. C’est l’école de sages-femmes René Rouchy qui est rattachée à l’UFR Santé d’Angers. Au terme des 3 premières années, un diplôme reconnu au niveau Licence, le diplôme de formation générale en sciences maïeutiques (DFGSMa) est délivré. Vient ensuite un 2ème diplôme : le diplôme de formation approfondie en sciences maïeutiques (DFASMa).

Les études dentaires après un parcours PluriPASS ou L-PASS

Après son année PluriPASS ou L-PASS, l’étudiant·e entre en faculté de chirurgie dentaire. Toutefois, ni Angers, ni Le Mans, ni Laval n’abritent de fac dentaire. C’est donc vers la faculté de chirurgie dentaire de l’Université de Nantes que les étudiant·es sélectionné·es à l’issue des parcours L-PASS et PluriPASS sont dirigé·es. Avec le dernier cycle, l’étudiant·e peut choisir l’une des spécialités de l’odontologie, comme l’orthodontie par exemple.

Les études de pharmacie après un parcours PluriPASS ou L-PASS

Il faut valider les enseignements des 6 premiers semestres (incluant l’année en PluriPASS ou en L-PASS) pour obtenir le diplôme de formation générale en sciences pharmaceutiques (DFGSP), reconnu au niveau Licence. À partir de la 4ème année, l’étudiant·e doit savoir dans quelle branche il ou elle ambitionne d’exercer, le secteur pharmaceutique comprenant de nombreux métiers.

Les études de kiné après un parcours PluriPASS ou L-PASS

Que vous ayez suivi un parcours PluriPASS ou un parcours L-PASS sur les campus d’Angers, du Mans ou de Laval, c’est dans cette dernière ville que vous poursuivrez, 4 années durant, vos études de kinésithérapie. Le chef-lieu du département de la Mayenne abrite en effet un IFMK, initiales d’Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie.

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • portail santé 2020
  • concours PACES 2020 coronavirus
  • numerus apertus